Trilogie en Bolivie, c'est fini!

Pour accéder aux photos, cliquer sur les diaporamas qui défilent et vous serez rediriger vers l'album photo sur Picasa.

vendredi 6 juin 2008

1er jour a La Paz

Rendez-vous a 6h sur le quai de la gare de la Part Dieu pour un depart 13 min plus tard. Arrivee a l'aeroport Charles de Gaulle 2h plus tard: petit combat avec l'ascenceur pour acceder au terminal 2A.


Sous les conseils avisees ("je sais pas, je suis en formation") d'une stagiaire de chez American Airlines, on pese nos sacs pour que chacun fasse 23 kg sachant qu'on en a 4 plus les skis.




Assez content de nous, on se dirige fierement vers le comptoir d'enregistrement. Greg passe sans probleme le controle de securite avec une debutante, Romain a quelques soucis avec Inspectrice Derrick: resultat, on a pas droit aux bouteilles d'essence qui sont evidemment vides, au rechaud et aux micro pures pour traiter l'eau. Meme misere pour les skis: on a pas droit aux excedents de bagages a cause d'un embargo sur la Bolivie donc on doit envoyer les skis par un autre transporteur (record pour FedEx aui nous propose l'envoi pour 800 euros aller simple...).



Au bout de 4h de reflexions et de negociations on arrive a tout embarquer en soute grace a Romain qui transforme un sac prevu pour la soute en sac a main.

Le vol au-dessus de l'Atlantique nous permet de reperer quelques beaux objectifs au Groenland.

En arrivant a Chicago, on est pas tres serein quand aux controles des douanes mais tout se passe sans soucis et on retrouve nos bagages sains et saufs. On a du mal a se dire qu'on est aux Etats Unis mais la presence d'une limousine nous le confirme.

Le vol Chicago-Miami nous permet de "dormir": il est normalement minuit en France et il fait toujours jour dans l'avion!

On survole de nuit Miami et on reprend notre avion direction La Paz a 23h10 heure locale.



Romain decouvre un artiste qui est assis a cote de lui et qui lui parle tout le temps, de tennis entre autre.

Arrivee a La Paz a 6h avec controle des douanes dont l'organisation est seulement comprehensible par un douanier bolivien. Ca fait 30h au'on est parti et on est bien content d'arriver.




Pas besoin de chercher un taxi, on nous saute dessus et on roule direction La Paz a bord d'un taxi de course sur les paves glissants des routes boliviennes bien pentues. Le klaxon determine les regles de priorites. On decouvre les sommets qui entourent La Paz et qui sont nos futures objectifs: l'Illimani et le Huayna Potosi.

On reveille un peu le gardien de l'hotel en sonnant a 7h du matin. On nous montre la chambre et on s'endort tout de suite. Le reveil se fait vers 16h et on descend voir Roxanna, notre contact a La Paz.

On decouvre la soupe bolivienne avec le poisson grille. Pour digerer, on se balade dans La Paz a pied: les taxis camionettes avec leurs rameuteurs qui crient la destination a la fenetre, l'absence de passage pietons et de feux tricolores, les indenombrables nano magasins qui vendent la meme chose sur le bord du trottoir... On a du mal a realiser qu'on est a l'autre bout de la planete en decouvrant cette ville et ses habitants.



On revient a l'hotel et on refait la sieste qui se transforme en nuit tellement on subit le decalage horaire et l'altitude.


Bilan de la journee: il va falloir serieusement envisager de se mettre a l'espagnol (Greg essaye depuis 2 ans d'aligner 2 phrases, Romain a commence dans l'avion) et changer les dollars en bolivianos pour pouvoir payer le resto en bas de l'hotel. Pour l'instant, le mot expedition ne qualifie pas trop notre voyage...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

hahaha!

les choses sérieuses vont bientôt commencer!
Ne bougez pas:je finis mon rapport de stage et j'arrive...

Un illustre inconnu norvégien que vous-auteurs de ce blog-reconnaitrez certainement!

Ici a dit…

OH les boum boums, moi je trouve que ça peut carrément être qualifié d'expé. Les douaniers américains ils vous ont fouillés partout partout? Bon sinon déception pas la moindre petite pub pour vos sponsors? Pourtant c'est pas l'occasion qui manque "On a la mort d'envoyer nos skis XtremRider version üGK++ par Fedex".

Bon messieurs il faut arrêter de glander maintenant et commencer à grimper.

A bientôt pour de nouvelles aventures

pauline a dit…

salut Greg et Romain!!
Je suis vraiment triste de pas vous avoir vu à Aussois pour le 15aout ;)
en fait j'ai pas vos adresses mail ni vos num de portable alors pour la communication c'est un peu dur!
Greg jai bien ramené ton baton en France ne t'inquiete pas!
à tres bientôt
pauline
(pauline.palmier@hotmail.fr)